logo

www.ofarcy.net - Des infos et un portail vers le développement


Cheikh GUEYE

Je suis ingénieur agronome, titulaire d’un DESS en protection de l’environnement et amélioration des systèmes agraires sahéliens depuis 1996.
Au delà de cette formation, j'ai acquis au Niger puis au Sénégal, au Burkina Faso et au Togo une solide expérience dans les domaines suivants :
- Étude des pratiques de la transhumance et ses effets sur l’environnement et sur les relations agriculture/élevage
- La restauration des milieux dégradés (terres de culture, pâturage, forêts et mangrove) et Démarche de gestion des terroirs et territoires,
- L’impulsion et l’accompagnement de dynamiques paysannes,
- Le repérage, le montage et le suivi-contrôle-qualité de filières: Fonio, Soja, Maïs, Oignon

Expérience professionnelle : plus de 10 ans
Expérience géographique : Internationale
Pays : 
Contact : ctgnna@gmail.com

Je suis ingénieur agronome, titulaire d’un DESS en protection de l’environnement et amélioration des systèmes agraires sahéliens depuis 1996. Au-delà de cette formation, j’ai acquis au Niger puis au Sénégal, au Mali, au Burkina Faso et au Togo une solide expérience dans les domaines suivants : 

- Le repérage, le montage et le suivi-contrôle-qualité de filières de production agricole dans une vision de chaîne de valeurs, alliant alimentation-nutrition-santé: Fonio, Soja, Maïs, Oignon ;

- Implantation et gestion quotidiennes d’unités de transformation de fonio à Koussanar (Sénégal), Kédougou (Sénégal), Nouna (Burkina Faso),  Sédhiou (Sénégal);

- Etude des pratiques paysannes et celles des acteurs partie-prenantes des processus de développement agricole ;

- L’impulsion et l’accompagnement de dynamiques paysannes et mécanismes de changement d’échelle ;

- Ecotourisme solidaire : Implantation d’un centre d’accueil touristique et de formation en agro écologie au Burkina Faso ;

- La promotion, la commercialisation et la mise en place d’intrants agricoles dans les marchés à faible revenus avec les petits producteurs organisés des régions de Kaolack, Tambacounda, Kédougou, Sédhiou, Niayes et Vallée du fleuve Sénégal, etc. ;

- La restauration des milieux dégradés (terres de culture, pâturage, forêts et mangrove) dans une démarche de gestion des terroirs et territoires.

 L’expérience vécue au cours de ces années a été des plus exaltantes pour un développeur, à la fois sahélien typique. Et les conclusions auxquelles j’ai abouties me font penser à l’existence de perspectives nouvelles en matière de développement.

En effet, si la technique peut être décrite indépendamment des acteurs qui la mettent en œuvre, il n’en est pas de même des pratiques qui elles, sont liées à ces acteurs et aux conditions dans lesquelles ils exercent leurs activités : la technique relève de la connaissance, tandis que la pratique relève de l’action.

 L’avènement de systèmes productifs et durables alliant à la fois alimentation, nutrition, santé et accroissement des revenus des paysannes et paysans réside dans la capacité de l’Etat, des ONGs, des Programmes et Projets à cette mise en œuvre.


Conception : Olivier Farcy     Hébergement : Infomaniak